Projection Film MPV à Corbeil-Essonnes le 01/10/2018

Vieux métiers et pratiques disparues en Essonne et ailleurs

Projection Film MPV à Corbeil-Essonnes le 01/10/2018

Type : Projection film

Date : lundi 01/10/2018
Horaires : à 14h00 et 20h30

Lieu :
Cinéma ARCEL
15 place Léon Cassé
91100 Corbeil-Essonnes

Résumé :

En 24 ans, Mémoire et Patrimoine Vivant a recueilli de nombreux témoignages qui évoquent des vieux métiers, des activités ou des entreprises qui ont disparu.

A Corbeil-Essonnes, l’entreprise GIRON est une institution. Claude, le représentant de la 3ème génération, nous parle de son grand-père, Antoine, le fondateur venu du Cantal, qui récupérait peaux de lapin, chiffons, os et autres verres cassés…

A la même époque, vers 1910, Marguerite BISSONNIER entrait à la chapellerie Cassé. Elle avait alors 12 ans et jusqu’en 1952, cette alerte centenaire allait travailler dans la plupart des entreprises locales : Doittau, Decauville, Testut, Exona… excusez du peu.

Mais il n’y a pas que Corbeil. Micheline MICHELIN nous invite à Méréville, au sud de l’Essonne, pour évoquer la vie de son grand-père et de son père qui exercèrent le métier de maréchal-ferrant à une époque où les chevaux n’étaient pas tous à vapeur…

Et dans notre département, pour aller de Milly à Corbeil ou à Etampes on pouvait utiliser le CGB (le tacot!). Albert BALLET y a travaillé de 1945 jusqu’à sa fermeture en 1949.

Revenons à Corbeil (et à Essonnes !) où il y avait plusieurs fonderies. Notre ami Daniel BELGRAND nous parle de la fonderie… Belgrand, du travail que l’on y faisait et des techniques que l’on y pratiquait.

Avant de nous séparer, songeons à préparer notre lit. Fernande MARIETTE, la reine du Couvre-pieds va nous y aider, elle qui en a confectionné pendant 50 ans, soit chez Berreau, soit chez elle avec son célèbre « éléphant », la machine qui n’avait aucun secret pour elle. (Philippe Salvon)

Chargement de la carte…
Ouvir dans Google Maps